La menace nucléaire resurgit entre l’Inde et le Pakistan

Par

L’armée indienne a lancé le 29 septembre une offensive dans la partie du Cachemire administrée par le Pakistan, pour détruire des camps d’entraînement d’insurgés. La crainte d’une riposte d’Islamabad se double d’une psychose : celle d’un accès des terroristes islamistes à la bombe atomique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre correspondant à Bombay (Inde). S'il n'y avait guère plus que la Corée du Nord pour l'incarner ces dernières années, le regain de violence au Cachemire vient soudainement rappeler au monde entier l'ampleur du risque véhiculé par les haines indo-pakistanaises. Jamais depuis le conflit de Kargil en 1999, la tension n'a été aussi grande entre les deux frères ennemis possesseurs de la bombe atomique.