Journée de «deuil national» à Hong Kong, un policier tire sur un manifestant

Par

L’ancienne colonie britannique a été le théâtre mardi 1er octobre, jour de la fête nationale chinoise, d’une forte mobilisation anti-Pékin et de nouvelles violences. Un lycéen a été grièvement blessé après qu’un policier lui a tiré dessus à balles réelles. La police a appelé la population à rester chez elle mardi soir, jugeant la situation « très dangereuse ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Au moment même où Pékin célébrait avec faste les 70 ans de la République populaire de Chine, le territoire autonome de Hong Kong a été marqué par une forte mobilisation des opposants à l’emprise croissante du Parti-État, émaillée de nombreuses violences dans plusieurs districts.