«The South is rising!»: dans le Sud, les Africains-Américains se mobilisent

Par

En Géorgie, Stacey Abrams pourrait devenir le 6 novembre la première femme noire à gouverner un État américain. Andrew Gillum, lui, pourrait l'emporter en Floride. Ces éventuelles victoires d'Africains-Américains, fruit d'un travail de mobilisation méthodique, pourraient changer le parti démocrate.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Atlanta (Géorgie), de notre envoyé spécial. Deux heures de l'après-midi : depuis septembre, chaque jour, c'est l'heure où tout commence. À Riverdale, une banlieue noire d'Atlanta, une centaine d'hommes et de femmes débarquent en quelques minutes. Ils pointent, ressortent vite pour s'engouffrer dans les voitures. Certains se mettent au volant de vans où patientent des mamies. Une femme débarque, un peu perdue : « C'est ici qu'on peut trouver un job à 15 dollars ? » Trois fois le minimum légal en Géorgie, voilà qui ne se refuse pas.