Eva Ottavy: «La route des Canaries se réactive parce que d’autres ont été fermées»

Par

Alors que 140 migrants y ont perdu la vie la semaine dernière, Eva Ottavy, responsable nationale des Solidarités internationales à la Cimade, explique comment et pourquoi la route migratoire passant du Sénégal par les Canaries semble s’être réactivée. Entretien.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La semaine dernière, 140 migrants ont perdu la vie après que leur embarcation, qui transportait 200 personnes, eut pris feu au large des côtes sénégalaises. Il s’agirait du naufrage le plus meurtrier de l’année parmi ceux qui ont été identifiés. Eva Ottavy, responsable nationale des Solidarités internationales à la Cimade, association d’aide aux étrangers, explique comment et pourquoi cette vieille route migratoire passant par les Canaries semble s’être réactivée.