En Russie, la contestation prend un nouveau visage

Par

Les menaces des autorités russes n’ont pas arrêté les manifestants. Ils étaient encore des milliers dimanche dans tout le pays à demander la libération d’Alexeï Navalny, l’opposant russe emprisonné depuis le 17 janvier et qui doit comparaître aujourd’hui devant un tribunal de Moscou. Parmi eux, nombreux osent exprimer leur colère dans la rue pour la première fois.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Moscou (Russie).– Vêtues de longues doudounes et de bonnets en laine, masques sur le visage et petits sacs à dos, Elena, 46 ans, et sa fille Antonina, 23 ans, se sont préparées à passer plusieurs heures à l’extérieur, ce dimanche. Il neige à Moscou et la température est négative, autour de – 5 °C.