Burkina Faso: un double attentat vise l’armée et l’ambassade de France

Par

Des attaques ont visé, vendredi 2 mars, l’ambassade de France à Ouagadougou, au Burkina Faso, ainsi que l’état-major des forces armées burkinabè. Cette opération, qualifiée de « terroriste » par les autorités du Burkina Faso, est la troisième à Ouagadougou après celles de janvier 2016 et août 2017.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dakar (Sénégal), de notre correspondant.-  Vendredi 2 mars vers 10 heures, la capitale du Burkina Faso, Ouagadougou, a été la cible de deux attaques contre l’état-major général des armées et l’ambassade de France. Selon un communiqué diffusé en fin d’après-midi par la gendarmerie nationale burkinabè, quatre assaillants ont été abattus à l’ambassade de France, et quatre autres au niveau des bureaux de l’état-major. Le service d’information du gouvernement a rapporté également sept morts du côté des forces de défense et de sécurité.