Le «nouveau partenariat» avec l’Afrique de Macron a du plomb dans l’aile

Par

Digital Africa devait être une initiative préfigurant un « nouveau partenariat » avec l’Afrique annoncé par Emmanuel Macron. Deux ans plus tard, l’association qui la porte est en difficulté, plusieurs de ses administrateurs dénonçant une absence de transparence.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Deux ans après son lancement, Digital Africa, initiative portée par Emmanuel Macron et suivie de près par l’Élysée, traverse une zone de turbulences : ses administrateurs ont été ces jours-ci au bord de la rupture, les uns dénonçant un manque de « transparence » et de respect des règles, les autres parlant de « divergences de vues sur le positionnement stratégique ».