Paris appelle Brunei à renoncer à la peine capitale

Par
La France a appelé mardi le sultanat de Brunei à renoncer à introduire la peine de mort pour homosexualité, adultère ou insultes contre le prophète Mahomet, comme le prévoit ce petit Etat d'Asie du Sud-Est s'inspirant de la charia.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - La France a appelé mardi le sultanat de Brunei à renoncer à introduire la peine de mort pour homosexualité, adultère ou insultes contre le prophète Mahomet, comme le prévoit ce petit Etat d'Asie du Sud-Est s'inspirant de la charia.