Trump incapable de penser la transition économique

Par

La volonté du président américain de combler le déficit commercial en niant le réchauffement mais aussi la réalité économique mondiale pourrait conduire à une accélération du déclin des États-Unis.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La décision de Donald Trump de quitter l’accord de Paris sur le climat – officiellement pour le renégocier – est symptomatique de la pensée économique profondément archaïque du président des États-Unis. Son discours prononcé dans la roseraie de la Maison Blanche, jeudi 1er juin, est en effet avant tout une justification économique du rejet de ce qu’il appelle un « mauvais accord ». « Le coût pour l’économie serait proche de 3 000 milliards de dollars en PIB perdu et de 6,5 millions d’emplois industriels », a ainsi expliqué Donald Trump.