Prague aux bons soins du Dr Hřib

Par

Doté d’un sens aigu de la provocation, Zdeněk Hřib, 40 ans, médecin de formation et codeur à ses heures perdues, a imposé le style du parti Pirate à la mairie de la capitale tchèque : transparence, e-démocratie et lutte contre la corruption. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Prague (République tchèque).– Place de la Vierge-Marie, on entre dans l’hôtel de ville de Prague comme dans un moulin. Pas de policier en faction, ni de contrôle d’identité derrière les lourdes portes en fer de l’édifice Art nouveau. Seulement un gardien dans une guérite, absorbé par l’écran de son portable, et un ascenseur Pater Noster qui propulse vers les bureaux ouatés du maire. Ce n’est pas parce qu’il a été menacé d’assassinat par le FSB que Zdeněk Hřib, 40 ans, va céder à la paranoïa.