Paradis des skieurs, le Tyrol est devenu un foyer de propagation

Par Vianey Lorin

Les autorités de cette région de l’ouest de l’Autriche sont sous le feu des critiques pour leur gestion de la crise du coronavirus et la fermeture tardive des stations de ski. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Vienne (Autriche), de notre correspondant.– 239 kilomètres de pistes, d’innombrables bars, restaurants et boîtes de nuit : la station de ski d’Ischgl compte à coup sûr parmi les plus prisées d’Autriche. « L’Ibiza des Alpes » attire chaque année des milliers de touristes mais aussi des personnalités de la jet-set internationale : Paris Hilton, Elton John ou encore Mariah Carey sont déjà venus profiter des charmes de la station du Tyrol, région de l’ouest de l’Autriche, et surtout de ses soirées animées. Dans les chalets où l’alcool coule à flots, on joue au « bière-pong » en lançant, avec la bouche, une balle en plastique de verre en verre et pour se frayer un chemin à travers la foule, les serveurs utilisent parfois des sifflets, dans lesquels les fêtards soufflent volontiers à l’occasion : anodin en temps normal, désastreux en période de pandémie. Ischgl est ainsi devenu l’un des foyers majeurs de contamination au coronavirus en Autriche et a contribué à la propagation du virus dans plusieurs pays scandinaves ainsi qu’en Allemagne.