Le résultat du référendum anti-migrant n’est qu’un demi-échec pour Orbán

Le seuil de 50 % de participation n’a pas été atteint lors du référendum de ce dimanche 2 octobre en Hongrie. Les électeurs étaient sommés de se prononcer contre la politique européenne de quotas de répartition des réfugiés. En réalité, cela fait longtemps que le premier ministre hongrois a gagné cette bataille à Bruxelles.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Pour le pouvoir à Budapest, c’est à la fois une victoire et une défaite. 98,3 % des électeurs hongrois qui se sont rendus aux urnes ce dimanche 2 octobre ont suivi l’appel de Victor Orbán et voté « non » à la question posée par le référendum : « Voulez-vous que l’Union européenne soit en mesure de décider l’installation de citoyens non-Hongrois sans l’aval du parlement ? » Mais au total, 43,35 % des électeurs se sont mobilisés : une participation nettement inférieure au seuil de 50 % nécessaire pour rendre la consultation valide.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal