BCE: Paris, Rome et Madrid affectés par la nouvelle clé

Par
La Banque centrale européenne (BCE) devrait réduire ses avoirs en dette italienne, espagnole et française de près de 90 milliards d'euros si elle suivait strictement sa nouvelle clé de répartition, suivant des calculs de Reuters à partir des données de l'institut d'émission.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

FRANCFORT (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) devrait réduire ses avoirs en dette italienne, espagnole et française de près de 90 milliards d'euros si elle suivait strictement sa nouvelle clé de répartition, suivant des calculs de Reuters à partir des données de l'institut d'émission.