Le sud de la Syrie face au risque de catastrophe humanitaire et de déstabilisation régionale

Par

Alors que les forces de Bachar al-Assad appuyées par l’aviation russe avancent dans l’une des dernières zones rebelles autour de Deraa, 300 000 civils fuient les combats mais sont bloqués à la frontière jordanienne, dans une région hautement combustible.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Une catastrophe humanitaire de plus dans une guerre qui en compte déjà beaucoup. C’est ce que craignent les Nations unies qui ont convoqué une réunion en urgence du conseil de sécurité jeudi 5 juillet afin d’informer les États membres du désastre en cours au sud-ouest de la Syrie, à la frontière de la Jordanie et d’Israël.