RSF dénonce un «réseau international de surveillance» des journalistes

Par

Reporters sans frontières a annoncé la création d’une « coalition internationale » contre un projet de loi allemand qui autoriserait le BND, les services de renseignements, à placer sous surveillance les journalistes étrangers. En France, cette possibilité existe déjà depuis fin 2015.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après la France, l’Allemagne. Reporters sans frontières (RSF) a annoncé, jeudi 4 août, le lancement d’une « coalition internationale » visant à lutter contre un projet de loi au Bundestag qui autoriserait les services de renseignements allemands à placer sous surveillance les journalistes étrangers. Dans sa version actuelle, ce texte visant à réformer le Bundesnachrichtendienst (BND) introduit des dérogations à la loi « G10 », le texte constitutionnel garantissant le secret des correspondances. La loi BND prévoit notamment ainsi d’introduire plusieurs degrés de protection en fonction de la nationalité des personnes : qu’elles soient allemandes, ressortissantes d’un pays de l’Union européenne ou d’un autre pays.