En Colombie, des dizaines de responsables associatifs assassinés

Par

Dans les zones dont se sont retirées les FARC depuis la signature de l’accord de paix en novembre 2016, les assassinats de leaders paysans, de membres d’ONG ou de partis politiques de gauche se multiplient.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Depuis la signature de l’accord de paix entre les ex-guérilleros des FARC et l’État colombien, le 24 novembre 2016, les assassinats de leaders paysans, de membres d’ONG ou de partis politiques de gauche se multiplient. Depuis début 2017, ils s'élèvent à près de 100 morts.