En Colombie, le gouvernement répond par le sang au mouvement citoyen

Par

Au moins trente personnes ont été tuées en Colombie par les forces de l’ordre. Depuis fin avril, des dizaines de milliers de manifestants sont descendus dans la rue contre un projet de réforme fiscale du gouvernement. Malgré son retrait dimanche, la mobilisation se poursuit et pour l’opposition, « un massacre est en cours ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Bogota (Colombie).– À Bogota, Cali ou Medellín, les sons des sirènes de police se mêlent désormais à ceux des ambulances transportant les malades graves du Covid-19. Depuis la mobilisation, le 28 avril, de dizaines de milliers de Colombiens contre un projet de réforme fiscale du gouvernement, la tension sociale ne cesse de grimper, sur fond de répression accrue.