Au Brésil, le mouvement noir veut donner de la voix face à Bolsonaro

Par

Après le meurtre de l'activiste Marielle Franco en mars 2018, le nombre de candidates noires est en nette augmentation, aux élections générales du dimanche 7 octobre au Brésil. Mediapart a rencontré des figures de plus en plus mobilisées du mouvement des droits des noirs au Brésil, alors que le candidat d'extrême droite Jair Bolsonaro profite du racisme diffus qui continue de régner dans la société.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Rio de Janeiro (Brésil), de notre correspondant - Deux Noirs courent dans la forêt. Ils se repèrent aux étoiles, se perdent, l’un d’eux est tué par leurs poursuivants. L’autre réussit à rejoindre Palmares, une communauté d’esclaves fugitifs – qu'on appelle quilombo – qui est devenue la plus grande du Brésil sous le règne de Zumbi. Chef de guerre redoutable, son quilombo résistera près d'un siècle aux différents assauts Portugais.