Le pape reconnaît l’existence de violences sexuelles envers des religieuses

Par

Des prêtres et des évêques ont agressé sexuellement des religieuses, a reconnu le pape François mardi 5 février, évoquant des cas « partout ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le pape François a reconnu pour la première fois, lors d’une conférence de presse tenue mardi 5 février dans l’avion qui le ramenait des Émirats arabes unis à Rome, l’existence de cas d’agressions sexuelles de religieuses par des prêtres« Il y en a partout, mais dans quelques congrégations, nouvelles, et dans quelques régions, plus que d’autres. Nous sommes au travail », a répondu le pape, interrogé sur l’ampleur du phénomène. « Cela fait longtemps que nous travaillons sur ce dossier. Nous avons suspendu plusieurs clercs qui ont été renvoyés en raison de cela », a dit le pape François, sans citer de noms ou de pays.