Trump pourrait annoncer sous peu la défaite de l'EI en Irak et en Syrie

Par
Donald Trump a déclaré mercredi qu'il pourrait annoncer dès la semaine prochaine la victoire de la coalition occidentale sur le "califat" proclamé par le groupe Etat islamique en Irak et en Syrie.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

WASHINGTON (Reuters) - Donald Trump a déclaré mercredi qu'il pourrait annoncer dès la semaine prochaine la victoire de la coalition occidentale sur le "califat" proclamé par le groupe Etat islamique en Irak et en Syrie.

"L'armée de Etats-Unis, nos partenaires de la coalition et les Forces démocratiques syriennes ont pratiquement libéré tout le territoire auparavant tenu par l'EIIL (Etat islamique en Irak et au Levant, ancien nom de l'EI, NDLR) en Syrie et en Irak", a déclaré le président américain devant des représentants des 79 pays qui ont contribué à la coalition.

"Il sera formellement annoncé, à un moment ou à un autre, probablement dès la semaine prochaine, que nous avons 100% du califat, mais je veux attendre que ce soit officiel. Je ne veux pas l'annoncer trop tôt", a-t-il poursuivi.

"Ils ont perdu leur territoire. C'est un facteur essentiel, ils ont perdu leur territoire", a-t-il martelé.

"Nous sommes impatients d'offrir un accueil chaleureux à nos braves guerriers de Syrie", a-t-il dit, allusion au rapatriement annoncé des quelque 2.000 soldats américains déployés en Syrie.

L'optimisme du président américain offre un contraste avec les propos tenus la veille au Sénat par le général Joseph Votel, chef du Central Command américain, chargé des opérations au Moyen-Orient, en Asie centrale et en Asie du Sud.

Le gradé a notamment prévenu qu'on ne pouvait exclure un retour de l'EI dans la foulée d'un départ des forces armées américaines.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale