Trump propose la Banque mondiale à un adversaire du multilatéralisme

Par
Donald Trump a proposé mercredi que la Banque mondiale soit dirigée par David Malpass, un proche de la présidence américaine et adversaire déclaré du multilatéralisme.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

WASHINGTON (Reuters) - Donald Trump a proposé mercredi que la Banque mondiale soit dirigée par David Malpass, un proche de la présidence américaine et adversaire déclaré du multilatéralisme.

Cette proposition doit encore être validée par le conseil d'administration de la Banque mondiale, mais elle pourrait se heurter à l'hostilité de ses 188 actionnaires.

Premier actionnaire de la Banque mondiale, les Etats-Unis y détiennent 16% des droits de vote, si bien que c'est leur choix qui est traditionnellement retenu lorsqu'un directeur doit être désigné.

Le directeur sortant, Jim Yong-kim, 59 ans, a présenté sa démission au début du mois, à trois ans de la fin de son mandat à la tête de l'institution, pour rejoindre le fonds d'investissement Global Infrastructure Partners.

David Malpass est actuellement sous-secrétaire du Trésor aux Affaires internationales, une fonction qui englobe notamment la supervision du rôle des Etats-Unis au sein du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale.

C'est dans ce cadre qu'il a critiqué à plusieurs reprises ces deux institutions internationales, selon lui "trop intrusives".

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale