Les étranges voyages de Monsieur Kushner

Par

Le gendre de Donald Trump revient d’une tournée au Moyen-Orient où il a rencontré le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane. Il entendait vendre son « plan de paix » israélo-palestinien, mais aussi, selon toute probabilité, des centrales nucléaires.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans la famille Trump, l’individu sur lequel reposent le plus d’attentes est sans nul doute le gendre du président : Jared Kushner. Depuis le début de l’administration du milliardaire, il s’est vu confier la responsabilité de faire la paix entre Israéliens et Palestiniens au Moyen-Orient – « l’accord du siècle », selon beau-papa. Malheureusement, ce qui devait être l’affaire de quelques mois traîne désormais en longueur au point que le fameux « plan Kushner » tant vanté est devenu une arlésienne, régulièrement annoncé sans cesse repoussé depuis deux ans. Désormais, la nouvelle échéance promise pour sa révélation est « après le 9 avril 2019 », date des élections générales israéliennes. La Maison Blanche ne souhaite en effet pas parasiter la campagne électorale de son ami Benjamin Netanyahou, qui a déjà assez d’ennuis, avec un sujet polémique supplémentaire.