Ces candidats à l’Elysée qui défendent le régime syrien

Par

Sur les onze candidats, une large majorité défend un changement radical de la diplomatie française en Syrie. Cinq, de Marine Le Pen à Jean Lassalle, soutiennent Bachar al-Assad.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Une petite phrase, prononcée par Benoît Hamon, et puis c’est tout. Mardi soir, lors du grand débat télévisé entre les candidats à la présidentielle, seul le socialiste a eu un mot à propos de l’attaque chimique qui avait frappé la population civile en Syrie quelques heures plus tôt. Pendant cette campagne, le consensus habituel entre les principaux partis de gouvernement sur la politique étrangère a volé en éclats, notamment à propos de Bachar al-Assad et de la Russie de Vladimir Poutine.