L’Argentine à nouveau dans la tourmente financière

Par

La banque centrale argentine a fortement relevé son taux directeur en une semaine pour enrayer la chute du peso. Cette réaction de panique n’est pas un bon présage économique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Cela ressemble à un cauchemar économique. Un nouveau pour la malheureuse Argentine, déjà frappée de plein fouet en 2001 par une faillite désastreuse. Vendredi 4 mai, la Banque centrale de la République argentine (BCRA) a annoncé qu’elle relevait, pour la troisième fois en une semaine, son taux directeur à… 40 % ! Un niveau astronomique, supérieur de 12,75 points de base à son niveau de la fin avril. La dernière hausse sent la panique à plein nez : la BCRA a relevé son taux de 6,75 points en un instant.