Juncker-Varoufakis : cherchez l'erreur

Par

La zone euro est ce monde merveilleux où celui qui remporte un scrutin démissionne (l'ancien ministre grec Varoufakis), tandis que celui qui est battu (Jean-Claude Juncker) reste au cœur de la négociation. En résumé : si Tsipras multiplie les coups, et fait de la politique, rien – jusqu'à présent – ne bouge au sein de la commission.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre envoyé spécial à Bruxelles.- L'anomalie en dit long sur l'état de santé de la zone euro. L'un des grands vainqueurs du référendum grec, le ministre des finances Yanis Varoufakis, a démissionné lundi matin. Il l'a fait à la demande d'Alexis Tsipras, qui continue de mener une impressionnante bataille politique, et d'avancer ses pions dans un timing parfait – même si l'on a encore du mal à voir comment (et dans quel état) il va finir par atterrir.