Bataille de cartes en mer de Chine

Par Marianne Dardard

Les Philippines sont le seul pays à avoir saisi la justice à propos de leur différend maritime avec la Chine. Le tribunal arbitral de l'ONU doit annoncer ces prochains mois s'il est compétent ou non pour juger cette affaire. La question s'est invitée cette semaine au sommet de l'Asean.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Manille (Philippines), correspondance. - Les petits pays contre la Chine, ou David contre Goliath : c'est la question qui s'est invitée cette semaine au sommet de l'Asean, à Kuala Lumpur (Malaisie). On agite la peur d'une escalade des affrontements avec des bateaux ou des avions qui se frôleraient de trop près, et le secrétaire d'État américain, John Kerry, invité de l'association des États d'Asie du Sud-Est, a été clair : « Les États-Unis n'accepteront aucune restriction à la liberté de navigation et de survol, ni à toute autre usage légal de la mer. »