Gouvernement Balladur: le dossier de la corruption

Par et

Mediapart révèle le dossier «secret défense» des ventes d'armes du gouvernement Balladur à l'Arabie saoudite au cœur de l'enquête du juge Van Ruymbeke dans le volet financier de l'affaire Karachi.

  • Un courrier d'avocat évoque des versements d'argent occulte à Léotard.
  • Le marchand d'armes Takieddine devait encaisser 213 millions d'euros.
  • Il a finalement perçu une compensation de 91 millions d'euros.
  • Un ancien responsable de l'armement français parle d'un «crime contre l'Etat».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il y avait des faits de corruption au plus haut niveau de l'Etat et des versements d'argent à François Léotard. Cet argument figure en toutes lettres dans le dossier constitué, fin 1996, par les avocats de l'Etat français pour stopper les paiements de commissions dues à des sociétés offshore liées au marchand d'armes Ziad Takieddine, en marge de contrats d'armement du gouvernement Balladur avec l'Arabie saoudite.