La Russie perfuse le club de Poutine, l’UEFA ferme les yeux

L’UEFA a couvert les subventions déguisées accordées par son sponsor Gazprom au Zénith Saint-Pétersbourg, le club de Vladimir Poutine. Pour ne pas fâcher l’autocrate russe avant le Mondial 2018, l’UEFA a aussi fermé les yeux sur le dopage financier massif de deux autres clubs russes, via des contrats de sponsoring gonflés à près de dix fois leur valeur réelle.

Yann Philippin et Michel Henry

6 novembre 2018 à 13h11

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Le 12 novembre 2013, au siège de l’UEFA à Nyon (Suisse), une vingtaine d’hommes sont réunis. Il y a là Jean-Luc Dehaene, ancien premier ministre belge devenu le chef de la chambre d’instruction de l’ICFC (Instance de contrôle financier des clubs), qui les a convoqués, des représentants de la fédération russe et du plus gros club du pays, cher à Poutine : le Zénith Saint-Pétersbourg.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal