La Russie perfuse le club de Poutine, l’UEFA ferme les yeux

Par et Michel Henry

L’UEFA a couvert les subventions déguisées accordées par son sponsor Gazprom au Zénith Saint-Pétersbourg, le club de Vladimir Poutine. Pour ne pas fâcher l’autocrate russe avant le Mondial 2018, l’UEFA a aussi fermé les yeux sur le dopage financier massif de deux autres clubs russes, via des contrats de sponsoring gonflés à près de dix fois leur valeur réelle.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le 12 novembre 2013, au siège de l’UEFA à Nyon (Suisse), une vingtaine d’hommes sont réunis. Il y a là Jean-Luc Dehaene, ancien premier ministre belge devenu le chef de la chambre d’instruction de l’ICFC (Instance de contrôle financier des clubs), qui les a convoqués, des représentants de la fédération russe et du plus gros club du pays, cher à Poutine : le Zénith Saint-Pétersbourg.