Andreas Malm: «Les crises liées au réchauffement climatique pourraient faire prospérer le fascisme»

Par et

L’universitaire suédois, actif depuis plus de 20 ans dans les mouvements climatiques, publie, au sein du collectif Zetkin, Fascisme fossile. Dans ce texte, il montre comment l’extrême droite est passée d’un discours climato-négationniste à un nationalisme vert, liant la question climatique à celle des frontières.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’universitaire suédois Andreas Malm s’est multiplié en 2020. Après avoir fait paraître Comment saboter un pipeline, puis La Chauve-Souris et le capital, il a publié en octobre Fascisme fossile, coécrit par le collectif Zetkin (les trois livres sont parus aux éditions La Fabrique).