Aux élections irlandaises, le Sinn Féin cherche à tirer son épingle du jeu

Par

Le premier ministre irlandais Leo Varadkar a convoqué des élections anticipées le 8 février 2020. Londres regarde ce scrutin avec attention, craignant qu’un retournement de situation n’inclue le Sinn Féin dans une coalition – le parti républicain étant favorable à une Irlande unifiée. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Drogheda (Irlande), envoyée spéciale.– À la gare routière de Drogheda, des travailleurs somnolents s’engouffrent dans les bus bicolores. Comme chaque matin, ils sont des milliers à se rendre à Dublin, à une heure d’ici. « Aujourd’hui, les habitants ne trouvent plus de travail sur le pas de leur porte. Drogheda est devenue une cité-dortoir », déplore Michelle Hall, adjointe au maire de cette ville de 40 000 habitants, la plus importante du comté de Louth. Avec nostalgie, elle évoque les jours heureux du plein-emploi : « À l’époque, le comté de Louth abritait quelques industries de manufacture. Les gens quittaient l’école à quatorze ans pour être embauchés dans une entreprise. »