En Australie, le changement politique post-incendies ne vient pas

Par

Malgré les terribles incendies qui ont frappé le pays, conservateurs comme travaillistes soutiennent encore l’industrie du charbon, au nom de l’économie et de l’emploi. Conscients du changement d’état d’esprit dans le pays, ils misent à présent sur l’adaptation au réchauffement climatique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Sydney, Port Macquarie, Katoomba, Batemans Bay (), de notre envoyé spécial.– Le 18 janvier 2020, la plus grande compagnie minière australienne, BHP, a expliqué, le plus sérieusement du monde, que la réduction de la qualité de l’air en Nouvelle-Galles du Sud causée par les méga-feux a contribué à ralentir la production de charbon destinée à la production électrique. « Nous surveillons la situation, et si la qualité de l’air continue à se détériorer, les opérations pourraient être encore plus limitées au cours du second semestre », a indiqué la compagnie en présentant ses résultats.