Ed Miliband, l’indécis qui veut être premier ministre

Par Sébastien Martin

Le leader du parti travailliste a une sérieuse chance de devenir le premier ministre du Royaume-Uni après les élections législatives du jeudi 7 mai. Mais s’il y parvient, ce sera de justesse et avec ambiguïté : est-il l'artisan d'un virage à gauche ou continuateur du blairisme ?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre correspondant en Grande-Bretagne. - Costume noir, chemise blanche, Ed Miliband débarque par la porte de derrière. Consciencieusement, la foule qui a rempli cette salle de théâtre d’Islington, dans le nord de Londres, se lève. Standing ovation, of course. Pas de danger pour le leader du parti travailliste : les spectateurs ont été triés sur le volet. Seuls ses partisans sont présents, les noms de chacun ayant été vérifiés à l’entrée.