Le Mali juge les putschistes de 2012

Par

Le général Sanogo et seize coaccusés ont renversé, le 22 mars 2012, le président malien Amadou Toumani Touré. Ils sont jugés pour l'assassinat de vingt et un bérets rouges maliens, mais ce procès pourrait dévoiler les troubles soutiens dont ils bénéficiaient et leurs liens avec le président IBK.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Bamako, de notre envoyée spéciale.- Le procès des putchistes était attendu depuis trois ans, et démarre péniblement. Prévu en catastrophe pour le 30 novembre, il a été renvoyé deux fois depuis, à la demande des avocats de la défense et des parties civiles, qui ont réclamé des conditions de travail plus favorables et pointé des irrégularités. Lundi 5 décembre, en l'absence de témoins de la défense, le procès a été de nouveau renvoyé à ce mercredi 7 décembre.