A Berlin, des jeunes du SPD bataillent contre une nouvelle coalition

Par

Le SPD allemand va proposer, lors de son congrès qui s'ouvre jeudi, de mener des négociations exploratoires avec la CDU d'Angela Merkel. Mais les militants de base du parti social-démocrate, que Mediapart a rencontrés ces jours derniers, sont réticents à l'idée d'une nouvelle alliance avec la droite. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Berlin (Allemagne), de notre correspondant.- Le Berlinois Carsten Spandau, 26 ans, a la gueule de bois lorsqu’il pense au blocage politique né des dernières élections allemandes. Il a signé la pétition « No GroKo », lancée en fin de semaine dernière par l’organisation des jeunes sociaux-démocrates allemands (Jusos), qui vise à empêcher le SPD de Martin Schulz de gouverner à nouveau avec la CDU d'Angela Merkel. « Je suis sympathisant SPD depuis longtemps, mais j’ai décidé de prendre ma carte en février 2017, précisément en plein effet Schulz », raconte-t-il avec une pointe d’ironie dans la voix. Ils étaient plus de 10 000 à avoir signé cette pétition, en début de semaine.