La France a-t-elle une responsabilité dans la guerre au Yémen?

Par et

Alors que l’ancien président Saleh a été assassiné, le Yémen continue de s’enfoncer dans la guerre. Le principal responsable du conflit aujourd’hui est identifié : l’Arabie saoudite. Mais le royaume est appuyé, au moins indirectement, par les pays occidentaux, dont la France.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La situation déjà passablement chaotique et désespérée du Yémen a franchi un nouveau cap avec l’assassinat, lundi 4 décembre, de l’ancien président du pays pendant une trentaine d’années, Mohammed Ali Saleh. L’homme qui avait réunifié le pays dans les années 1990 est aussi celui qui l’a déstabilisé lorsque, chassé du pouvoir par les soulèvements du printemps arabe de 2011, il a tenté d’y revenir en s’alliant avec ses anciens ennemis, avant de les trahir de nouveau, deux jours avant sa mort.