Jean-Pierre Filiu: «La logique de la contre-révolution arabe est sadique»

Sept ans après les soulèvements arabes de 2011, l’historien Jean-Pierre Filiu décrypte la virulence des contre-révolutions arabes du Maghreb au Machrek et développe la thèse selon laquelle généraux, gangsters et djihadistes s’allient pour mater toute velléité démocratique.

Vidéo réservée aux abonné·es

Enquêtes exclusives, reportages, documentaires, entretiens…

Je m’abonne pour 1€

Résiliable en ligne à tout moment

Se connecter

Historien, spécialiste de l’islam contemporain, enseignant à Sciences-Po Paris, Jean-Pierre Filiu signe aux éditions La Découverte Généraux, gangsters et jihadistes. Histoire de la contre-révolution arabe. Dans cet ouvrage aussi érudit que passionnant, Jean-Pierre Filiu décrit la puissance de la contre-révolution qui s’est déchaînée très tôt contre les aspirations démocratiques de ce qui a été mal nommé les printemps arabes de 2011.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié