Sarah Harrison : « Le droit international doit protéger les lanceurs d'alerte»

Par

Journaliste, conseillère juridique au sein de Wikileaks, Sarah Harrison s'est rendue à Hong Kong en juin 2013 pour aider Edward Snowden dans sa fuite, puis dans son exil forcé dans la zone de transit d'un aéroport de Moscou. Pour Mediapart, elle revient sur cet épisode, le sort depuis réservé à Edward Snowden, l’attitude de la France, le traitement médiatique des révélations…

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Alors que vient de sortir en France le documentaire, primé aux Oscars, Citizenfour de la journaliste Laura Poitras, Mediapart a rencontré Sarah Harrison, conseillère juridique à Wikileaks et protagoniste d'un autre film, Edward Snowden. Ennemi d’État, diffusé sur Planète C&I plus (notamment ce dimanche à 20 h 45), consacré à la fuite d'Edward Snowden en Russie (lire notre article sur ces deux documentaires ici).