Italie: Berlusconi à nouveau visé par une enquête judiciaire

Par
L'ancien président du Conseil italien Silvio Berlusconi fait à nouveau l'objet d'une enquête judiciaire pour corruption présumée, indique une source judiciaire vendredi.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

ROME (Reuters) - L'ancien président du Conseil italien Silvio Berlusconi fait à nouveau l'objet d'une enquête judiciaire pour corruption présumée, indique une source judiciaire vendredi.

Les enquêteurs s'intéressent à Fininvest, la holding de Berlusconi, et aux parts que cette dernière détient dans la banque Mediolanum, spécialisée dans la gestion d'actifs.

En 2014, Fininvest, qui possède 30% de Mediolanum, avait reçu ordre de la Banque centrale d'Italie de vendre un peu plus de 20% de ses actifs dans Mediolanum, Silvio Berlusconi n'étant pas autorisé à détenir plus de 10% d'une société financière après sa condamnation pour fraude fiscale.

Fininvest avait fait appel de cette décision et obtenu gain de cause devant une juridiction de second degré qui avait annulé en 2016 l'ordre de vente.

Le parquet de Rome estime que cet arrêt de la cour d'appel a fait l'objet d'un arrangement, précise la même source judiciaire.

Pour Niccolo Ghedini, l'avocat de Berlusconi, il s'agit d'une affaire dans laquelle les charges ont déjà été abandonnées. "Nous sommes certains que cela va être à nouveau le cas", a dit le juriste.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale