Migrants: un nouveau décret italien criminalise davantage les ONG

Par

Un décret adopté cette semaine en Italie prévoit des amendes pouvant aller jusqu’à un million d’euros pour les bateaux de sauvetage de migrants. Ce texte octroie aussi davantage de pouvoir au ministre de l’intérieur Salvini pour mettre en place sa politique hostile à l’immigration. Les ONG, jusqu'à présent, continuent de se rendre au large de la Libye.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Leur navire attend dans les eaux près de l’île italienne de Lampedusa. À bord, ce jeudi 8 août, un équipage de 19 personnes et 121 migrants d’Érythrée, d’Éthiopie, du Soudan, du Tchad… partis de la Libye et sauvés des eaux internationales le 1er août. L’Open-Arms, bateau humanitaire affrété par l’ONG espagnole Proactiva Open Arms (POA), croise sans destination précise depuis une semaine.