Au Brésil, l’ex-président Lula peut espérer une prochaine libération

Par

Emprisonné depuis plus d'un an, l’ex-président brésilien, Luiz Inacio Lula da Silva, pourrait recouvrer sa liberté. Ses avocats comptent déposer une demande, vendredi 8 novembre, profitant d’une décision de la Cour suprême du Brésil de jeudi, qui met fin à une jurisprudence selon laquelle une personne peut être emprisonnée avant l’épuisement de ses recours.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Emprisonné depuis plus d’un an, l’ancien président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva pourrait recouvrer sa liberté rapidemnt. Ses avocats ont annoncé vouloir déposer, dès vendredi 8 novembre, une demande en ce sens au lendemain d’une décision de la Cour suprême du Brésil. Par six voix contre cinq, l’instance judiciaire a rendu un arrêt mettant fin à une jurisprudence de trois ans selon laquelle une personne peut être emprisonnée avant l’épuisement de tous ses recours si sa condamnation a été confirmée en appel, ce qui est le cas de Lula, qui purge une peine de 8 ans et 10 mois pour corruption.