Mehdi Nemmouche, premier terroriste de l’Etat islamique en Europe, devant la justice

Par

Le procès du Français Mehdi Nemmouche démarre jeudi en Belgique. L’ancien petit délinquant est accusé d’être l’auteur de la tuerie au Musée juif de Bruxelles qui avait fait quatre morts en mai 2014. Cet attentat fut le premier commis en Europe par un djihadiste de retour de Syrie. La question est de savoir si celui-ci a été piloté depuis ce pays par l’organisation terroriste.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un appel. Des coups de feu. Lorsque la patrouille se présente, aux environs de 15 h 50, le 24 mai 2014, un attroupement de curieux se masse déjà devant l’entrée du Musée juif de Bruxelles. À peine à l’intérieur, les policiers découvrent Emmanuel et Miriam Riva, un couple de touristes israéliens, gisant sur le dos. Ils baignent dans une mare de sang. Un peu plus loin, un employé du musée, Alexandre Strens, est blessé à la tête, il décédera à l’hôpital. Dans le local d’accueil, Dominique Sabrier, une bénévole est effondrée derrière le bureau, une balle au milieu du front.