La Corée du Nord dit avoir testé des missiles balistiques

La Corée du Nord poursuit le développement de son programme nucléaire, en dépit des sanctions internationales. Pyongyang dit avoir testé des missiles balistiques.

Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a supervisé un essai réussi d'un nouveau type de moteur pour missile balistique, rapporte samedi 9 avril l'agence de presse officielle KCNA. L'essai a été réalisé sur un site de lancement près de la côte occidentale du pays, selon KCNA. Le moteur en question est destiné à équiper un missile balistique intercontinental (ICBM), soit un engin d'une portée supérieure à 5 600 km, ajoute-t-on de même source.

La Corée du Nord a procédé à une série de tirs expérimentaux de missiles de courte portée ces dernières semaines, répliquant ainsi, selon les médias officiels de Pyongyang, aux sanctions imposées par les Nations unies à la suite du quatrième essai nucléaire nord-coréen, survenu en janvier.

Les autorités de Pyongyang ont annoncé en mars avoir miniaturisé une tête nucléaire afin d'en équiper un missile balistique et avoir effectué une simulation de rentrée dans l'atmosphère d'un missile de ce type.

Ces informations témoigneraient d'une réelle avancée du programme nord-coréen, mais les autorités sud-coréennes doutent qu'elles soient vraies. Les États-Unis disent pour leur part ne pas avoir de preuves, tout en exhortant Pyongyang à cesser d'alimenter la tension avec ce type d'activité.

(Reuters)

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale