Ce que le footballeur Mohamed Salah dit de l’Egypte actuelle

Prodige du football égyptien, Mohamed Salah incarne plus qu’une star du ballon rond dans un pays soumis à un régime de terreur et de répression. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le site électronique Mada Masr – l’un des derniers bastions de la liberté d’expression dans l’Égypte du très autoritaire maréchal Sissi où la répression est encore plus féroce que sous son prédécesseur le dictateur Moubarak –, s’intéresse au cas Mohamed Salah. Prodige du foot élevé au rang d’icône qui bâtit son succès hors d’Égypte, au club de Liverpool (où les supporters entonnent « S’il met encore quelques buts, je vais me faire musulman aussi / [...] Assis dans une mosquée, c’est là que je veux être / Mo Salah-la la la la la »), il fait l’objet d’un véritable culte. Parce qu’il est plus qu’une star du ballon rond, il incarne aussi les combats que son pays affronte depuis de nombreuses années et redonne espoir à toute cette génération Tahrir qui aspirait à des lendemains démocratiques lors de la chute de Moubarak en 2011 et dont les rêves ont été brisés.