1994, la vie sous le terrorisme en Algérie

Par

Dans 1994, paru aux éditions Barzakh, l’écrivain algérien Adlène Meddi raconte comment passer à l’âge adulte quand on est un adolescent dans une ville où les bombes explosent et où les intellectuels et les policiers se font assassiner.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans 1994, paru aux éditions Barzakh, l’écrivain algérien Adlène Meddi raconte comment passer à l’âge adulte quand on est un adolescent dans une ville où les bombes explosent et où les intellectuels et les policiers se font assassiner, comment se construire quand on a que décontraction autour de soi. Un polar haletant qui nous plonge dans les années noires de la guerre civile algérienne. Adlène Meddi se livre au jeune site d'informations 1538mediterranee.com.