Dakar reprend son souffle, le président sénégalais perd le sien

Par Arwa Barkallah

La capitale sénégalaise est revenue au calme après plusieurs jours de contestation. Une colère dont l’opposition tire parti, rebattant les cartes pour les prochaines élections politiques sur fond de recul de l’État de droit. Mais la colère est toujours là, une colère sur laquelle s’est redéfini l’échiquier politique du Sénégal, offrant de nouveaux leviers à l’opposition.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dakar (Sénégal).– Parking du magasin Auchan dans le quartier Sacré-Cœur 3 de Dakar. Une odeur âcre de pourriture et de liqueur tournée emplit l’air. Les bourrasques qui traversent les rues du quartier font s’envoler les emballages de produits de consommation courante pillés le vendredi passé.