La crise du logement, reflet d'une société sans équilibre

Par
L'Algérie a voté jeudi 9 avril. Le président sortant, Abdelaziz Bouteflika a été réélu au premier tour. Tout au long de sa campagne, il a mis en avant ses «grands projets» et notamment la réalisation de 1,3 million de logements, attendue pour la fin 2009. Mais la crise de l'habitat a atteint une ampleur insoupçonnée, sur fond de corruption, et menace l'équilibre précaire de la société algérienne. Reportage de notre envoyé spécial à Alger. (Photos Pierre Puchot)

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre envoyé spécial en Algérie.