Amnesty dénonce des crimes contre l’humanité contre les musulmans du nord-ouest de la Chine

Par

Au terme d’une enquête de plus d’un an et demi, l’organisation de défense des droits humains détaille les modalités effroyables de la répression menée au Xinjiang (nord-ouest de la Chine) à l’encontre des minorités turciques musulmanes. Elle appelle l’ONU à mettre en place un mécanisme d’enquête indépendant.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Au nom d’une campagne contre le terrorisme lancée en 2017, les musulmans du nord-ouest de la Chine sont traités comme des ennemis dans leur propre pays et Pékin se rend coupable d’au moins trois crimes contre l’humanité : emprisonnement, tortures et persécution.