L’opposition turque marche et renaît face à Erdogan

Par

Un rassemblement de plusieurs centaines de milliers de personnes a conclu, dimanche 9 juillet à Istanbul, la « Marche de la justice » partie 25 jours plus tôt d’Ankara, à l’instigation du chef du principal parti d’opposition, confirmant le réveil d’une opposition jusque-là assommée par la répression.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Istanbul (Turquie), de notre envoyé spécial.-  « Droit, légalité, justice. » Dimanche après-midi, ces trois mots étaient sur toutes les lèvres, inlassablement répétés par les centaines de milliers de personnes, peut-être un million, venues accueillir Kemal Kiliçdaroglu dans le quartier stambouliote de Maltepe, dernière étape de sa « Marche de la justice » de 450 km entre Ankara et Istanbul.