Elections américaines: Le sauve-qui-peut républicain

Par

L’élu républicain est aujourd’hui face à un dilemme : que faire pour assurer ses arrières, soutenir ou ne pas soutenir Donald Trump ? Alors que l’élection présidentielle approche et que le candidat ne montre aucun signe d’assagissement, un certain nombre d’entre eux choisissent la fuite. Quitte à déplaire à la base militante du parti, toujours aussi mobilisée derrière Trump.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le petit monde des élus républicains se divise désormais en trois catégories. Un premier groupe est composé de ceux qui soutiennent activement Donald Trump parce qu’ils partagent sa vision du monde ou qu’ils estiment que leur avenir politique passe par là. C’est par exemple le cas de Chris Christie, gouverneur du New Jersey, qui bat des records d’impopularité dans son État et qui s’est rapidement rangé derrière Trump en espérant peut-être en tirer un quelconque avantage (aucun à ce stade).