L’extrême droite bouscule le jeu politique suédois

Par

Les Démocrates de Suède (extrême droite) ont confirmé leur ascension, à la faveur d'une campagne hantée par l’enjeu migratoire. Les grands partis de gouvernement continuent de décliner, laissant place à un paysage politique de plus en plus fragmenté. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dimanche 9 septembre, les Suédois étaient appelés à élire leurs représentants aux niveaux national et local. Les résultats législatifs confirment la progression attendue des Démocrates de Suède (extrême droite) et le déclin des deux grands partis de gouvernement. Le paysage politique apparaît plus fragmenté et polarisé qu’auparavant, deux tendances à l’œuvre de longue date en Europe du Nord, mais plus récentes en Suède. Aucun parti ou coalition de partis ne dispose d’une majorité, si bien que l’issue des négociations pour former un gouvernement reste incertaine.